Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Etat des lieux

Sommaire

 147 vues

Analyse

La gestion des compétences et la valorisation des parcours professionnels des collaborateurs sont globalement assez hétérogènes d’un type de structure à l’autre, mais la maturité des structures reste constante (excepté pour les services pour personnes en situation de handicap et le secteur social).

Pourtant, si la maturité moyenne des structures est restée constante, un effet de vase communicant entre les indicateurs du plus haut niveau de maturité (+10 points) et ceux d’une maturité moyenne (- 11 points) s’opère. En effet, la part des répondants indiquant formaliser une politique de GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) a augmenté de 10 points. Cet indicateur représente le plus haut niveau de maturité en termes de valorisation du parcours professionnel des collaborateurs.

Cette progression peut être corrélée avec le fait que plus la taille des structures est importante, plus les structures ont la volonté et les moyens de mettre en œuvre une stratégie de gestion prévisionnelle des compétences en adéquation avec les projets de la structure.

La progression de 10 % des structures répondantes de plus de 1000 salariés a probablement participé à cette augmentation de maturité. Il faut rappeler que la GPEC est une négociation obligatoire dans les entreprises de plus de 300 salariés. La participation accrue du secteur médico-social traditionnellement impliqué dans cet enjeu de progression du parcours professionnel de ses collaborateurs est le second facteur qui a dû contribuer à la progression générale de la prise en compte de la GPEC.

Le point particulier du progrès notable de la maturité des structures du secteur social sur la valorisation du parcours professionnel des collaborateurs (maturité à 5/5) peut s’expliquer cette année par l’écart de représentativité du secteur entre les deux campagnes 2017 et 2018 : 87 répondants cette année, contre 5 l’année dernière.

Par rapport à la campagne 2017 si trois groupes de structures émergeaient à parts égales l’an dernier, en 2018 les structures se scindent plutôt en deux groupes : un tiers réalise simplement un plan de formation répondant aux besoins de la structure et des salariés en cohérence avec les besoins des patients/personnes accompagnées et deux tiers valorisent les acquis par l’expérience des salariés ou mène une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Ainsi, un groupe de structures à maturité forte tend à se distinguer. Il sera intéressant de suivre cette progression dans les années prochaines et d’en tirer des éléments d’enseignement auprès d’elles.

Recommandations

Établir une cartographie des compétences actuelles et cible permet d’identifier les besoins d’évolution des compétences et de proposer un plan de formation et de recrutement adapté aux besoins de la structure comme aux attentes des professionnels, dans une démarche de parcours professionnel.

Valoriser le parcours professionnel des collaborateurs entraine en effet des gains pour les structures en termes de création de valeur, de fidélisation, d’apport de souplesse et d’agilité dans l’évolution de l’organisation de la structure, etc.

Ressources pour la mise en œuvre

Retrouver les ressources rassemblées par l’ANAP sur ce sujet :

http://rse.anap.fr/recherche-par-referencement/requete-generator/645/null/null

Solliciter l’aide d’un membre du réseau de l’ANAP sur ce sujet : http://rse.anap.fr/annuaire-reseau

En synthèse

Ce tableau rapporte la maturité médiane des répondants à la question suivante :

  • SOC4 : Comment votre structure gère-t-elle les compétences au service des parcours professionnels des collaborateurs ?

Maturité médiane des structures

Valoriser les parcours professionnels des collaborateurs

2017 2018
3/5 3/5
Détail des résultats par type d’activité
Hébergement pour personnes âgées 3/5 3/5
Hébergement pour personnes en situation de handicap 3/5 3/5
Hospitalisation à domicile 4/5 4/5
Médecine chirurgie obstétrique 3/5 3/5
Psychiatrie 3/5 2/5
Services à domicile 2/5 3/5
Services pour personnes en situation de handicap 3/5 1/5
Social 1/5 5/5
Soins de suite et de réadaptation 3/5 3/5
Autres - 3/5

Zoom : Corrélation entre valorisation des parcours professionnels et intégration du Développement Durable

Le croisement entre la maturité des structures en matière de valorisation du parcours professionnel des collaborateurs (SOC4) et leur maturité dans l’intégration des enjeux du Développement Durable dans les projets majeurs de la structure (GOV1a) montre une corrélation modérée (ρ=+0,41).

Cette valeur est en hausse par rapport à la tendance estimée l’année précédente (pour mémoire, ρ=+0,26).

Les structures intégrant les enjeux de Développement Durable semblent mener une démarche un peu plus structurée en termes de gestion des compétences et des parcours professionnels.

En détail

Sous-chapitres :

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 26/03/2019

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Rapport national 2018 - Mon Observatoire du Développement Durable (Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Rapport national 2018 - Mon Observatoire du Développement Durable (Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?