Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Etat des lieux

Sommaire

 260 vues

Analyse

De façon générale, les parties prenantes sont de plus en plus impliquées dans le développement des projets majeurs des structures. En effet, quel que soit le type d’activité, le niveau de maturité est compris entre 3 et 4 et est en hausse (excepté pour les structures d’hébergement pour personnes âgées et de services à domicile dont le niveau de maturité reste stable à 3).

Les professionnels et bénévoles des structures restent les parties prenantes les mieux associées aux projets majeurs des structures. Ils sont associés dès la conception du projet pour 46 % des répondants, contre 29 % en 2017. Il est à noter que les structures d’hébergement et de services pour personnes en situation de handicap atteignent un niveau de maturité de 4/5 en matière de mobilisation des professionnels et bénévoles.

Les bénéficiaires, les fournisseurs et partenaires sont également de plus en plus associés aux projets majeurs des structures. Ainsi, les bénéficiaires sont associés dès la conception du projet pour 19 % des répondants et les fournisseurs et partenaires pour 22 % des répondants. Si cette collaboration est moins forte qu’avec les professionnels et bénévoles, elle est en augmentation par rapport à 2017. Les parties prenantes plus éloignées sont mobilisées de façon plus importante par les structures d’hébergement et de services pour personnes en situation de handicap.

Recommandations

La démarche RSE est fondée sur le dialogue avec les parties prenantes. Il est important que ce dialogue aille au-delà de la simple information pour légitimer et aussi pérenniser les actions qui seront mises en œuvre. Impliquer les parties prenantes dans les décisions de la structure contribue à renforcer leur compréhension des enjeux, leur adhésion et donc leur satisfaction, et participe de l’enrichissement des projets de la structure. L’écoute des parties prenantes est ainsi stratégique pour avoir une analyse à 360 ° des projets.

Il s’agit, dès lors, de bien identifier les parties prenantes de la structure, c’est-à-dire tous les acteurs impactés ou impactant ses décisions et son activité. Il peut être opportun, en amont des projets, de récolter les attentes des parties prenantes pour identifier les enjeux à traiter en priorité et ainsi adapter sa stratégie RSE. Il est également important de recueillir et de prendre en compte leurs avis une fois le projet terminé.

Ressources pour la mise en œuvre

Dans le guide du dialogue entre les parties prenantes (http://rse.anap.fr/publication/575), les différents niveaux d’implication des parties prenantes sont définis ainsi :

  • L’information consiste à transmettre des données qui présentent un intérêt ou peuvent avoir un impact sur/pour les parties prenantes : l’émetteur transmet une information factuelle. Informer des parties prenantes permet de partager une connaissance commune entre acteurs en présence.

  • La consultation désigne des situations et des modalités où l’organisation est en attente et demande un avis à ses parties prenantes.

  • La concertation est la mise en place, par l’organisation, de moyens et de dispositions constructives pour se comprendre, délibérer, échanger et agir « de concert ». La concertation avec les parties prenantes permet de considérer les informations, les opinions et/ou les arguments de chacun en vue et au-delà d’une compréhension mutuelle, d’aboutir à prendre des mesures, individuellement, ou collectivement sur l’élaboration, la mise en œuvre et la révision de la stratégie de Développement Durable ou de responsabilité sociétale.

  • L’association est un processus dans lequel les participants sont impliqués et ont la possibilité d’influencer l’élaboration et la mise en œuvre de la responsabilité sociétale.

Retrouver les ressources rassemblées par l’ANAP sur ce sujet sur :

http://rse.anap.fr/recherche-par-referencement/requete-generator/641/null/null

Solliciter l’aide d’un membre du réseau de l’ANAP sur ce sujet : http://rse.anap.fr/annuaire-reseau

En synthèse

Ce tableau rapporte la maturité médiane des répondants, à partir de la moyenne des maturités des structures sur les questions et indicateurs suivants :

  • GOV2a : Comment mobilisez-vous les professionnels de la structure dans la définition et la mise en œuvre des projets majeurs de la structure ?

  • GOV2b : Comment mobilisez-vous les patients, personnes accompagnées et leurs proches dans la définition et la mise en œuvre des projets majeurs de la structure ?

  • GOV2c : Comment mobilisez-vous les fournisseurs et partenaires dans la définition et la mise en œuvre des projets majeurs de la structure ?

Maturité médiane des structures

Associer les parties prenantes aux projets

2017 2018
3/5 3/5
Détail des résultats par type d’activité
Hébergement pour personnes âgées 3/5 3/5
Hébergement pour personnes en situation de handicap 3/5 4/5
Hospitalisation à domicile 2/5 3/5
Médecine chirurgie obstétrique 2/5 3/5
Psychiatrie 2/5 3/5
Services à domicile 3/5 3/5
Services pour personnes en situation de handicap 3/5 4/5
Social 3/5 4/5
Soins de suite et de réadaptation 2/5 3/5
Autres 3/5 2/5

En détail

Sous-chapitres :

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 26/03/2019

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Rapport national 2018 - Mon Observatoire du Développement Durable (Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Rapport national 2018 - Mon Observatoire du Développement Durable (Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?