Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Retour d'expérience, témoignage

 657 vues

Le Centre Hospitalier de Niort a pris à bras le corps la question du plan stationnement dans l’établissement, sujet récurrent et apparemment insoluble, bien que des solutions lui ont permis d’améliorer sensiblement la situation.

Les voitures garées partout au CH de Niort : il fallait faire quelque chose !

Le Centre Hospitalier de Niort a la particularité de proposer du stationnement gratuit en plein centre-ville avec de nombreux accès. Résultat: certains véhicules venaient se garer à l’hôpital simplement pour aller travailler dans des entreprises extérieures, faire quelques courses en ville ou pour stationner pour aller prendre le train ! Il a fallu étudier précisément les allers et venues et les temps de stationnement de l’ensemble des véhicules pour objectiver la part de ceux-ci qui ne venaient pas pour une consultation à l’hôpital... Résultat : réduction du nombre d’accès, fermetures à certaines heures et accès piétons par cartes, empêchant ainsi le stationnement des salariés des autres entreprises et en parallèle création de zones de stationnements réservées aux salariés pour libérer les parkings visiteurs.

Des photos pour sensibiliser les professionnels

En dehors des places signalées, des moyens ont été pris pour empêcher le stationnement dit sauvage par l’intermédiaire de blocs de pierre de grande taille (voir photo), lignes jaunes et barrières.

Rien de mieux que de prendre des photos pour montrer les accès pompiers empêchés par des véhicules déposés sur les voies d’accès, et sensibiliser ainsi les salariés à l’intérêt de respecter le stationnement prévu – certes quelques mètres plus loin – pour les salariés. Des réunions ont eu lieu avec l’ensemble des services pour présenter les résultats du Plan de Déplacement aux professionnels de santé.

En dernier recours, la police municipale

En dernier recours, le Centre Hospitalier a fait appel à la police municipale pour verbaliser ou enlever quelques véhicules… après de nombreux avertissements au salarié propriétaire du véhicule. Cela a nécessité d’affecter des noms de rue à toutes les voies sur le site (nécessaire à la verbalisation).

Avant :Image7

Après :

Image8

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la pression automobile a diminué sur le site et le stationnement amélioré pour les patients. Cependant, la progression constante de l’activité de l’hôpital fait redouter le retour des jours difficiles.

Ces actions auront déjà permis de gagner quelques années de répit avant de devoir prendre de nouvelles décisions.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 21/12/2017

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à 1er Cercle SD - Développement Durable - "Les bénéfices aux patients" - Restitution des travaux (Retour d'expérience, témoignage) qui traite de Transports et déplacements.

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à 1er Cercle SD - Développement Durable - "Les bénéfices aux patients" - Restitution des travaux (Retour d'expérience, témoignage) qui traite de Transports et déplacements.

Vous êtes perdu ?