Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Retour d'expérience, témoignage

Glossaire

 316 vues

Retour d'expérience de Raymond Nouet, Association Monsieur Vincent / Didier Salon, architecte

L’originalité et la pertinence du projet de l’EHPAD Bonnière St Aldric tiennent de sa construction intellectuelle, du cheminement mené au fil des mois avec les différentes parties prenantes du projet pour in fine revisiter les paramètres habituels d’une opération sous l’angle du développement durable.

Le développement durable en architecture est généralement abordé sous un aspect technique avec des paramètres qualitatifs à respecter et des éléments quantitatifs à atteindre.

Le projet mené par l’Association Monsieur Vincent s’est construit au long court comme un récit incluant les différents acteurs de l’opération : maître d’ouvrage, gestionnaire, architecte mais aussi résidents, familles, personnels de l’EHPAD (cadre de santé, aide-soignants, cuisinier…) et même le voisinage.

Sur une parcelle appartenant à la Compagnie des Filles de la Charité, les bâtiments désuets de l’EHPAD devaient être reconstruits.

De cet impératif est né la mise en place d’un groupe de travail avec les différents utilisateurs des lieux qui a permis d’alimenter les aller-retours entre les parties prenantes du projet et le dessin des esquisses, de faire émerger une architecture à partir des contraintes et des points forts révélés par cette maîtrise d’ouvrage d’usage.

L’opération a dû entre autre se faire en tenant compte du caractère occupé des lieux.

Dans un premier temps, le projet est alors envisagé comme une opération tiroir s’appuyant sur un bâtiment provisoire construit sur un site adjacent. Economiquement le projet n’est viable que si ce futur bâtiment temporaire trouve preneur avec un nouvel usage.

De cette idée de réutilisation d’un bâtiment temporaire pour trouver un usage définitif est née la notion de durabilité.

A partir de cette nouvelle approche, le projet est conçu en éléments modulaire bois, en 3 phases et sans recours à un terrain tiers.

C’est donc à partir d’une succession de contraintes que le développement durable est devenu non plus un objectif à atteindre mais une solution à une problématique d’usage, à des problèmes technique, économique et de temporalité.

ZOOM SUR : fiche D’OPERATION de l’EHPAD

Résidence Bonnière St Aldric - Le Mans

Maîtres d’ouvrage : Association Monsieur Vincent

Mancelle d’Habitation

Gestionnaire : Association Monsieur Vincent

Maître d’œuvre : Didier Salon, architecte

Entreprise : Cruard (module bois)

L’opération est construite sur un seul site en 3 phases successives de démolition-reconstruction permettant de gérer la problématique de chantier en site occupé.

Les nouveaux bâtiments intégrés à leur environnement s’élèvent à R+2 pour une surface globale de 5410 m² de surface de plancher. In fine 100 chambres seront construites correspondant à 100 modules en bois.

Télécharger le support visuel de l'intervention.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 21/12/2017

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Inscription

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à 1er Cercle SD - Développement Durable - "Les bénéfices aux patients" - Restitution des travaux (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page